Nous entendons de plus en plus parler de la Véganie, le fameux pays des véganes. Autrefois dédaignée, longtemps méprisée, l’intrigante Véganie attire de plus en plus. Au plus grand bonheur des animaux et des véganes. Que vous soyez tenté.e par une aventure touristique et, par la suite, par une installation permanente, la Véganie vous offre de nombreuses ressources pour faciliter votre voyage et votre intégration.

Si vous avez décidé tout récemment de devenir végane, nous vous en félicitons. Bien que ce parcours soit semé d’embûches, vous pourrez facilement trouver de l’aide et du soutien auprès des véganes, ces dernier.e.s comme vous ayant été un jour novice. Voici à quelles occasions vous pourrez rencontrer des apprentis véganes, des véganes confirmés ainsi que des curieux.

 

Salons et festivals

Depuis quelques temps, nous voyons fleurir dans le paysage parisiens des salons et festivals dédiés à la Véganie et à la cause animale. Je citerai notamment le plus évoqué : le VeggieWorld. Exporté d’Allemagne, ce salon se veut être une vitrine géante du mode de vie végane. Présente désormais dans 11 villes européennes (dont Paris, Lyon et bientot Marseille), elle s’axe sur les nombreux commerçants et marques proposant des alternatives véganes, que cela soit dans la restauration, l’alimentation, l’habillement, les cosmétiques et j’en passe. Des conférences y sont également animées, qu’elles traitent du mode de vie végane, de la cause animale ou de ses enjeux. Le VeggieWorld revient à Paris en octobre 2017, et à Lyon en janvier 2018. Vous pourrez d’ailleurs y retrouver LTTP, avec la rédactrice en chef et quelques membres de l’equipe 😉

Parmi les événements promouvant le véganisme et l’anti-spécisme, on retrouve la VeggiePride. Présente depuis 2001, elle réunit sur 3 jours les défenseurs de la cause animale autour de conférences et d’exposants installés dans le village végane. Le festival est connu pour sa marche militante dans les rues de Paris. A l’inverse du VeggieWorld, les associations de lutte pour les droits des animaux sont au centre des animations. La prochaine VeggiePride aura lieu en octobre 2017 à Paris.

Tout nouveau dans le milieu végane, le SMMMILE Vegan Pop Festival est apparu en septembre 2016, au parc de la Villette à Paris. Cette fois-ci, le lieu se veut plus culturel et musical sans omettre la représentation des organisations de lutte pour les droits des animaux, et des marques véganes. Les animations sont nombreuses et cherchent à accueillir un large public autour de conférences, d’ateliers culinaires, de dégustations, de projections et bien entendu de concerts ! Une seconde édition est prévu pour septembre 2017, toujours au parc de la Villette à Paris.

Essentiellement présents dans les grandes métropoles, les salons et festivals véganes ne tarderont pas je l’espère à s’exporter en plus grand nombre en province. Voici une liste non-exhaustive de salons et festivals véganes ou vegan-friendly organisés dans toute la France :

Dans cette continuité, il vous est possible de vous engager pour les droits des animaux et faire connaître l’anti-spécisme et l’abolitionnisme lors de divers marches :

 

Conférences & Projections

Bien que les salons et festivals précédemment cités proposent aussi ce genre de contenus, ces derniers ont plus vocation à informer dans le détail sur l’exploitation animale et les enjeux de la lutte anti-spéciste. Le ton se veut plus réaliste, et il n’est pas forcément évident pour tout le monde de découvrir la vérité qui se cache derrière les abattoirs, l’élevage et le meurtre de milliards d’animaux. Malgré cela, l’ambiance est toujours amicale, les discussions ouvertes et la volonté de combattre omniprésente.

Il est possible de découvrir les prochaines rencontres animées partout en France depuis l’agenda proposé par L214.

Pour ma part, j’ai eu l’occasion de me rendre à plusieurs reprises aux conférences organisées à dans le 2e arrondissement de Paris par la gérante de Vegan Folie’s. Ses prochaines dates sont à découvrir ici.

 

Pique-nique végane

Je vous parle de ce type d’évènement précisément parce que j’ai pu m’y rendre à plusieurs reprises, et qu’il s’avère être très accueillant et ouvert pour rencontrer d’autres véganes et curieux, et sans subir aucun jugement. Ayant vécu quelques temps sur Paris, il m’a été facile de rejoindre des groupes organisant des pique-niques. Cela peut aussi évoluer en apéro végane, le tout dans la bonne humeur et avec une seule obligation : amener des plats, préparations et boissons 100% végane, cela va de soi.

Pique-nique organisé en Bretagne par L’Association Végétarienne de France

Arrivant à la Réunion, j’ai été également très heureuse de découvrir un groupe organisant également des rencontres sur l’île. Donc, je suis certaine que où que vous soyez, vous pourrez facilement rejoindre d’autres véganes autour d’un verre, et d’un pique-nique végane. En général, une petite recherche sur Facebook me permet de trouver les évènements à venir dans ma ville et ma région.

Cours de cuisine

A l’instar des pique-niques, les cours de cuisine véganes se concentrent aussi sur la cuisine (tiens donc) ! Donc sur l’alimentation végane. Quel bonheur de se retrouver à cuisiner ensemble, dans la bonne humeur et sans aucune souffrance animale. Et quelle aubaine que les cours de cuisine végane et vegan-friendly existent en très grand nombre dans le pays ! En effet, c’est le genre d’animation facilement réalisable et qui attire aisément les cuisiniers en herbe. Un outil précieux pour éveiller les consciences et montrer que manger végane peut être simple.

De mon côté, j’ai suivi des cours auprès de 2 supers cuisinier.e.s : Terra Culinaria et Mlle Pigut. Mes expériences ont été plaisantes, j’ai pu notamment me perfectionner dans les techniques de cuisine avec Olivier, le chef de Terra Culinaria. Ce que j’ai trouvé le plus intéressant lors de ces cours, en plus de préparer et de déguster nos plats, ce sont les discussions et les échanges avec les autres participants. Pourquoi sont-ils venus à ce cours ? Depuis quand sont-ils ou elle véganes ? Leurs convictions … Toujours des rencontres enrichissantes et nourrissantes !

Entièrement envoutée par la cuisine (oui c’est moi-même)

Il s’avère que certains restaurants véganes proposent également leurs ateliers, je pense notamment à 42 degrés.

Les prix tournent en général autour de 45€, mais varient beaucoup d’un lieu à l’autre, et ne sont malheureusement pas toujours accessibles.

Pour découvrir d’autres cours de cuisine organisés partout en France, je vous invite à parcourir l’annuaire proposé par Vegan-France.

 

Sanctuaires et refuges d’animaux

Rien de mieux pour se plonger dans la Véganie et dans le concret que d’aller à la rencontre des animaux et des défenseurs de la cause animale. Et les sanctuaires sont des lieux de prédilection. Je ne compte plus le nombre de lieux dédiés au sauvetage d’animaux d’élevage ou abandonnés que je découvre au fil des jours. J’ai eu l’occasion de me rendre aux portes ouvertes du sanctuaire Groin-Groin et j’en garde un bon souvenir. L’endroit est empli de bienveillance et d’amour. J’ai pu échangé avec les organisateurs, bénévoles et visiteurs, qui déplorent comme nous tous la souffrance que l’Homme inflige aux animaux. Et malgré cela, nos convictions et notre énergie pour faire cesser cela sont solides. Ces lieux sont propices à l’optimisme et la motivation.

Crédits : Page Facebook Groin-Groin

Voici une liste de sanctuaires que j’ai à ma connaissance :

 

Groupes Facebook

Vous vous demandez certainement pourquoi j’évoque Facebook à la toute fin de l’article. Eh bien tout simplement car je ne peux garantir le caractère “bienvenue” au sein des groupes facebook dédiés à la Véganie. Bien que leur présence en grand nombre sur le réseau social soit une bonne chose, on peut déplorer le manque d’accueil et de bienveillance entre les différents membres. Même en étant un.e végane confirmé.e, il y aura toujours une personne pour nous juger, nous critiquer sans autre forme de procès. Et malheureusement ce genre de comportement envers les curieux et nouveaux véganes peut refroidir leurs ardeurs. Et cela se retrouve être néfaste pour les animaux qui perdent un.e éventuel.le allié.e.

Malgré tout cela, il m’est arrivée de très belles choses grâce à différents groupes, certains se faisant un devoir d’accueillir véganes et curieux, et de bannir les comportements violents et oppressifs.

Sachez donc que rejoindre une groupe facebook provenant de la Véganie est à vos risques et périls. Nous vous en reparlerons certainement lors d’un prochain article.

 


 

Vous l’aurez compris, la Véganie n’est pas un monde fermé. Au contraire, elle tend à accueillir le plus grand nombre pour faire cesser l’exploitation et la souffrance animale. Il n’y a aucun quota d’immigration à votre entrée dans le territoire. Nous espérons, avec l’aide de ces évènements et actions présentés ci-dessus, et de nos contributions dans ce magazine, qu’un maximum de personnes nous rejoignent. Le voyage en vaut la peine.

 

@Saoyiste de Version Vegan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *