Les simili-carnés, que doit-on en penser ?

Les alimentations axées sur les produits végétaux ont la cote ! Et que votre régime alimentaire exclue déjà totalement ou partiellement les produits animaux ou issus des animaux, vous avez sans doute déjà remarqué l’apparition conséquente de “steaks de soja”, “seitan” ou “tofu dogs” dans nos épiceries. Ces nombreux produits n’ont qu’un objectif : répondre à la demande des consommateurs.trices souhaitant diminuer ou stopper leur consommation de produits animaux, au profit d’aliments 100% végétaux.

Mais ces produits sont-ils recommandables ? Devraient-ils faire partie d’une alimentation saine et équilibrée ? Faisons le point !


Pourquoi des simili-carnés sur les tablettes ?

Petit retour dans le passé. Parlons éducation et culture quelques instants.

La culture gastronomique est depuis très longtemps imprégnée des produits animaux : œufs dans les gâteaux, dinde, ou encore saumon et foie gras pour Noël… Ces produits animaux font partie intégrante de notre alimentation depuis des années, voire des décennies pour certains.nes d’entre nous. Le traditionnel bœuf bourguignon, la tête de veau, le boudin ou encore le saumon fumé, tous ces mets parmi bien d’autres ont au moins une fois fait leur apparition dans la plupart des ménages.

Les autorités de santé ainsi que les lobbys ont également longtemps vanté les bienfaits de la viande sur la santé, et son pseudo-caractère indispensable dans l’alimentation. Ainsi, pour être en bonne santé, il fallait manger de la viande.

Cependant, la science a avancé et l’éthique envers la condition animale a gagné de nombreuses consciences. Entre scandales sanitaires sur les produits à base de viande et éveil des consciences au regard du spécisme et ses dérives, une bonne partie de la population a commencé à sérieusement diminuer, voire totalement arrêter sa consommation de produits carnés (petite parenthèse, une alimentation totalement végétale ne comporte aucun risque pour la santé, à condition d’avoir une alimentation équilibrée et de se supplémenter au besoin).

Mais l’arrêt d’un aliment auquel nous sommes parfois habitués.ées depuis des décennies n’est pas chose facile. Certaines personnes ont le profond souhait et les connaissances suffisantes pour pouvoir arrêter la consommation de produits carnés du jour au lendemain, mais l’addiction à ces produits peut demeurer présente.

C’est ici qu’interviennent les simili carnés ! Ouf, on y arrive enfin !

Les steaks, saucisses, ou encore les hachés à base de produits végétaux sont le moyen parfait pour substituer la viande dans les recettes de burgers, de spaghettis et autres plats variés auxquels nous sommes habitués.ées.

 

Qu’en est-il de leur légitimité et de leur sécurité ?

Commençons par le négatif…

Le mythe qui voudrait qu’une alimentation végétale soit forcément plus saine qu’une alimentation omnivore a la vie dure, et n’est plus si valable depuis l’apparition des simili-carnés à grande échelle.

En effet, certains produits entièrement végétaux sont si transformés que l’on peut sincèrement remettre en question leur pseudo-caractère “santé”. Ils sont pour certains particulièrement riches en graisses, et notamment en gras trans et saturés qui sembleraient avoir des effets délétères, notamment sur la santé cardiovasculaire.

La présence d’une teneur élevée en graisses a un autre impact non négligeable : la quantité d’énergie de l’aliment et l’impact sur le poids corporel. À ce sujet, je vous invite à consulter cet article, qui explique plus en détails les mécanismes de gestion du poids et la légitimité du végétalisme à cette fin.

La consommation de simili-carnés peut également créer un débalancement dans votre alimentation et vous exposer à plus de risques de carences.

Comme je le mentionnais, certains de ces produits sont très peu intéressants d’un point de vue nutritionnel. Mais si vous en consommez à chaque repas au lieu de préparer par exemple des haricots, lentilles ou pois chiches, vous vous privez de nutriments très intéressants comme divers minéraux, vitamines, ou encore des fibres. Ce peut donc être non viable sur le long terme.

D’un point de vue gustatif, certains simili-carnés vont entretenir votre goût pour la saveur et la texture de la chair animale, ce qui est totalement contreproductif.

C’est un peu comme vouloir manger moins de sucre, et plutôt utiliser des édulcorants : vous allez continuer à recevoir la saveur du sucré, et à en vouloir. Pourquoi ne pas plutôt essayer de découvrir de nouvelles choses, différentes et savoureuses et y habituer votre palais ? 😉

Les simili-carnés sont pour certaines entreprises un moyen simple de faire un plus gros chiffre d’affaires, plutôt qu’un souci réel de la condition animale et de l’éthique des consommateurs. Ainsi, est-il judicieux de financer de grandes firmes qui poursuivent l’exploitation et la maltraitance animale, malgré leur gamme de produits végétaux ? Je vous encourage vivement, dans la mesure du possible, à acheter plutôt des simili-carnés créés par des marques dont les produits sont exclusivement végétaliens ou végétariens, selon votre alimentation. Au delà du fait d’écarter les risques de contamination des produits animaux dans les produits végétaux des grandes industries (ce qui arrive fréquemment, puisque bien souvent les préparations sont faites dans les mêmes bâtiments voire dans les mêmes équipements), cela permet d’encourager et soutenir une entreprise qui partage vos valeurs.

 

Points positifs, maintenant !

Pour des personnes omnivores en transition vers une alimentation végétalienne, les simili-carnés peuvent être un bon soutien ou encore un bon moyen de s’apercevoir que l’alimentation végétale est capable d’avoir de la saveur. Cela facilite donc la transition et peut aider à garder sa motivation au changement.

Dans la même optique, cela peut vous donner des idées de recettes et vous permettre de constater qu’avec l’alimentation végétale, vous pouvez vraiment laisser aller votre créativité en cuisine. Après tout, qui aurait imaginé que l’on pourrait faire des mousses au chocolat ou des meringues à base de simple jus de pois chiches ? 😉

Certains simili-carnés sont enrichis en vitamines et minéraux de synthèse ou de source végétale. Ils ont souvent un profil en énergie et en macronutriments (glucides, lipides et protéines) tout à fait respectable, leur valeur nutritive est donc particulièrement intéressante et peut permettre d’éviter la prise de suppléments.

Bien que l’on recherche souvent un goût en particulier en achetant certains produits, les simili-carnés peuvent être totalement différents de nos attentes, et justement être un bon moyen de découvrir de nouvelles saveurs.

Enfin, il faut bien l’avouer, pouvoir adapter certains de nos plats à une version exempte de cruauté, c’est vraiment fun. Une pizza avec du tofu nature et quelques légumes qui se disputent la place, c’est un peu triste, mais avec une bonne préparation de haché végétal ou un bon fromage végétal, ça ne se refuse pas !


Ma conclusion

Les simili-carnés ne sont pas le mal incarné, vous l’aurez compris. Cependant, je vous encourage vivement à faire preuve de modération dans la consommation de ces produits, certains d’entre eux n’ont aucun intérêt nutritionnel.

Mais ponctuellement, pour le goût, certains de ces aliments préparés valent franchement le détour et constituent de belles découvertes culinaires !

Enfin, je vous encourage à réfléchir sur une petite question : est-il psychologiquement sain, ou même légitime de perpétuellement rechercher des produits ayant la saveur, la texture de chair animale sans pour autant en consommer ?

 

Sportive & Végétalienne

One thought on “Les simili-carnés, que doit-on en penser ?

  1. Être vegan c’est rester omnivore 😉 omnivore signifie qui mange de tous les végétaux (pour distinguer des herbivores/frugivores) ; consommer des produits animaux est qualifié de zoophagie 🙂 https://fr.wikipedia.org/wiki/Homo_sapiens#R.C3.A9gime_alimentaire
    Le véganisme n’est pas affaire de santé – bien que ça en soit la Cerise sur le gâteau – pour peu que l’alimentation soit diversifiée et supplémentée en B12 ; donc oui, toutes les possibilité d’inciter et permettre de ne pas consommer des animaux est une très bonne chose 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.