Ca pourrait ressembler à une blague, un troll qui veut surfer sur la vague, ou un poisson d’avril de Gurren Vegan : un mec roux, quelques kilos en trop et barbu qui s’entraîne pour courir le marathon et veux en faire un film, le tout couronné de vidéos faites par un stagiaire nommé Veggie Ray. Ou alors un coup monté des KM Les Véganautes pour nous vendre leur prochaine recette. Sauf que c’est on ne peut plus sérieux et que Magà nous donne en ce moment même à tous une leçon de force et de courage dont nous avons tout intérêt à nous inspirer. 


Magà ne déconne pas, quand il commence il va au bout : le 9 avril, il sera bel au bien au départ de la course. Sur sa page Wiki, une liste de 35 films qu’il a réalisé sur les 25 dernières années. Sauf que parfois Wiki n’est pas à jour : en fait, c’est plutôt 51 films sur 27 ans ! Le petit dernier, Faeryland, a même été primé et la presse ne manque pas d’éloges : “Enfin du cinéma vegan !” (Les Inrocks) ou un chef-d’oeuvre de notre époque” (Corse Matin). 

Mais pourquoi diable ce Corse, papa de 2 enfants, auteur/réalisateur  de talent, s’est-il mit dans la tête de courir le marathon ? Sur son site web, il explique : Vegan Marathon c’est l’histoire d’une renaissance. J’ai  45 ans et pèse 140kg, je fais des apnées du sommeil (potentiellement mortelles) et de l’hypertension. J’ai toujours souhaité participer à un marathon mais à la suite d’un accident, puis de greffes d’organes j’ai du arrêter le sport. Pourtant mon vieux rêve persiste, plus présent que jamais« .

Si Magà a su nous surprendre avec ses films, il a admirablement su le faire aussi ces derniers mois avec Vegan Marathon. Il s’entraîne dur chaque jour, comme on peut le voir sur le web série. Il ne déconne pas, quand il commence il va au bout : le déluge dehors n’annule pas un entraînement et une fracture au pied, pfff, ce n’est rien : le 9 avril, il sera bel au bien au départ de la course. Et comme c’est bientôt, je lui ai posé 3 questions : 

  • Comment te sens-tu à quelques jours du marathon ?

Je suis très confiant. J’arrive au terme d’une préparation qui a duré 11 mois, toute l’équipe a été incroyablement performante, les conseils de Thierry Pistorozzi (le coach) ont été suivis à la lettre, j’ai passé tous les obstacles de ce challenge improbable, logiquement nous devons passer le mur du marathon. Il y a un imprévu, la fracture de fatigue à dix jours de la course finale, mais je n’ai vraiment pas à me plaindre, pour une telle performance (la remise en forme à partir de 140kg), je m’attendais à plus de déboires. Finalement une fracture je m’en tire à bon compte. Oui cela ne fait aucun doute, je passerais le mur du marathon.

  • Quels sont tes objectifs sur la course ?

L’objectif de Vegan Marathon est de préparer, courir et filmer le marathon de Paris, pour moi et pour la cause animale. Mon challenge personnel est déjà validé. Avec trente kilos de moins et une forme resplendissante, j’aurais dépassé mes objectifs au moment où je serais sur la ligne de départ. En ce qui concerne la cause animale aussi la victoire est acquise. De très nombreuses associations, militants et activistes seront présents lors de ce marathon pour sensibiliser à la cause animale. De nombreuses associations liées à la cause animale ou au végéta*isme apportent leur soutien au projet VEGAN MARATHON. Un certain nombre de structures vont quadriller le parcours du marathon de Paris avec des QG « ANIMALISTES ». L214 sera au 13e et au 30e km du Marathon de Paris, CCE2A sera au départ, à l’arrivée et à Bastille, 269 Life France au départ et à l’arrivée, K&M les Véganautes (reporters de « le tofu te parle ») au départ, Radio Parole d’Animaux à l’arrivée. Ils vont donner un maximum de visibilité à notre cause et aux sans-voix, et en cela nous avons atteint nos objectifs. La pédagogie est aussi une donnée essentielle de ce travail. C’est pourquoi nous interviendrons auprès des écoles avec l’association Eduction Ethique animale, mais c’est aussi la raison pour laquelle nous devons faire un beau et grand film, Vegan Marathon.  

  • Que feras-tu après pour fêter ça ?

Embrasser tous les militants, et faire tomber de nouveau murs. Il y a plusieurs films en préparation, et Vegan Marathon à finir. Sur le plan sportif deux challenges se profilent à commencer par le Marathon de Paris 2018. Nous fêterons vraiment notre victoire quand toutes les cages seront vides.

Le 9 avril, je ne pourrais pas être à Paris, mais je serais derrière mon ordinateur pour suivre l’événement à travers les diverses pages Facebook et mon esprit sera avec Magà, à qui j’enverrai le maximum de force, de courage et d’ondes positives possible.

Merci Magà ! Et vous cher lecteur, dites moi que nos rêves ne sont pas réalisables 😉 !

Plus d’infos concernant le film sur le site internet officiel, cliquez ici 🙂

Auteur : @noitasilagel (connasse extremiste)

 

2 thoughts on “Magà Ettori casse les murs pour ouvrir les cages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *