Gérard entre dans la petite cuisine de l’open space. Il récupère sa gamelle dans le frigo et la met au micro-ondes. Il m’observe du coin de l’œil. Je viens juste de m’asseoir pour manger et j’entame mon assiette.

  • Je peux m’asseoir avec toi ? me demande-t-il.
  • Oui, bien sûr !

 

Il récupère sa gamelle et s’assoit face à moi. Il prend une fourchette et observe mon assiette en mastiquant un morceau de poulet.

 

  • Ça a l’air bon ce que tu manges, c’est quoi ?

Il faut dire que mes assiettes sont toujours très colorées. Les 5 fruits et légumes par jour peuvent aller se rhabiller.

 

Patates douces, brocolis, aubergines, noix et une sauce ciboulette.

  • Tu manges pas de viande ?

 

Bam, direct. Ça se remarque ces trucs-là. Je lui réponds avec le sourire :

 

  • Non !

 

  • Et la sauce, tu l’as faite toi-même ?

Il a remarqué le pot de confiture qui me sert de contenant pour balader ma sauce. C’est pas commun, la sauce ciboulette dans un pot de confiture.

  • Oui, j’ai mélangé du yaourt de soja nature, du fromage végétal à l’ail et aux fines herbes – c’est comme du Boursin – de la ciboulette, du sel et du poivre. C’est vachement bon !

Gérard n’ose plus regarder mon assiette. C’est comme si les mots « soja » et « végétal » résonnaient dans sa tête.

 

  • Tu es végétarienne ?

 

Je réponds sur un ton léger et amical :

  • Végane. C’est comme végétarien, mais je ne mange pas non plus de lait, de fromage, d’œufs, de miel, je n’achète pas de cuir ou de laine, et j’essaie d’éviter les produits testés sur les animaux comme certains cosmétiques.

Mes patates douces ont l’air beaucoup moins appétissantes, tout à coup. Il lance un petit rire gêné et me dit :

 

  • Ben désolé hein, je mange de la viande devant toi, ça t’embête pas ?

 

Voilà, on y est. Encore un qui s’excuse de manger de la viande devant moi. Qu’est-ce qu’il croit ? Que je vais lui demander d’aller manger seul à la table de derrière ? Que je vais lui faire un sermon ? Que je vais l’engueuler ? Que je vais lui pourrir son repas ? Que je vais lui sauter dessus et l’étrangler ? Qu’être végane fait de moi quelqu’un de méchant et impoli ?

Je suis peut-être complètement à côté. Peut-être veut-il que je lui explique, qu’on entre dans un débat. Mais je le ne le connais pas assez. Comment savoir s’il veut de vraies explications ou juste me troller ?

J’aurais pu lui dire que ce n’est pas grave parce qu’il ne sait peut-être pas tout ce qui se cache derrière son poulet découpé en petits morceaux et mariné . J’aurais aussi pu lui dire que moi aussi j’ai mangé des animaux pendant des années mais que j’ai arrêté.

Mais je suis dans la petite cantine de l’open space, c’est la pause repas, je le croise tous les jours en allant chercher mon café et j’ai envie de manger tranquillement. Il sait désormais que je suis végane. Une chose à la fois.  Alors je lui répond avec un grand sourire :

 

  • Bien sûr que non, vas-y mange, ça va être froid !

 

@Kalupsô

 

Photo : Huffington Post Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *